• Je me suis jamais sentie seule, genre vraiment seule. Pas seule a un endroit ou seule sans personne pour nous soutenir, non, seule comme...quasiment sans aide extérieure possible. Je vais vous raconter une histoire et peut être qu'après cela, une aide extérieure pourras m'être apportée.

    Cette histoire, elle commence au début du mois de juillet, une fille de 15 ans part en vacances dans un camping qu'elle ne connait que trop bien. Dans sa tête, tout se passerait bien, elle se ferait des amis, elle s'éclaterait, elle profiterait et deux semaines plus tard, elle aurait la tête pleine de souvenirs a raconter a son petit copain, ses amis et sa famille. Elle part donc, le matin du 4 juillet, pour cinq a sept heures de routes sans arrêt prévu. Le voyage se passe relativement bien, elle dort ou écoute de la musique. En arrivant, elle défait ses bagages. 

    Les premières semaines de vacances, il ne se passe rien, elle est un peu déçu mais ça ne fait rien. Vers les derniers jours, elle traîne comme toujours seule derrière la piscine, en face du petit stade de sports. Personne ne s’intéresse a elle depuis qu'elle est arrivée. A un moment, elle dit quelque chose qu'elle n'aurait pas dû dire...mais bon, elle était prête a tout pour avoir des amis. Alors elle raconte une histoire. Une histoire normale, sans incidence. Mais les gens l'insulte. Pour eux, c'est une pute, une salope. Alors elle se retient de pleurer. Alors elle se sent si seule, elle qui avait tout fait pour se faire des amis.

    Puis, un groupe de garçons vient la voir et un d'eux prend sa défense et l'invite a rester avec son groupe. Elle est heureuse: ce garçon a 18 ans, elle s'est faite un ami plus vieux qu'elle! Ce soir, elle a le droit de rentrer a minuit. Vers minuit moins dix, et comme la route est assez longue, elle se prépare a partir. Elle dit a demain a tous les garçons. Le garçon qui l'a aidé tout à l'heure lui propose de la raccompagner. Elle accepte mais garde ses distances, suites a ses nombreuses avances qu'elle a catégoriquement refusées une a une. Sur la route, tout ce passe bien: ils discutent et lui ne semble pas revenir a l'assaut avec ses avances. Arrivés a la petite maison, il arrête de marcher, elle lui dit a demain. Elle s'apprête a rentrer quand il lui prend la main et rapproche son visage du sien. Elle se recule doucement et ferme les lèvres. Il essaye plusieurs fois, mais, voyant qu'il n'y arrive pas, il abandonne et la laisse rentrer.

    Le lendemain soir, elle retourne au stade, seule, et a de nouveau la permission de minuit. Alors elle s’installe sur une chaise. Il arrive, elle lui dit bonjour, il lui fait un sourire. Puis, la soirée avance. Il a bu, beaucoup...trop. Il l'enjambe, toujours assise sur sa chaise, se colle a elle et se frotte contre son buste sans omettre de lui caresser la poitrine au passage. Elle lui demande de dégager fissa une fois, puis deux, puis trois, et il finit par se lever et partir. Plus tard, elle sent la fatigue monter et finit, malgré ses efforts, a s'endormir. 

    Elle s'est réveillée d'un coup d'un seul: elle avait la tête en arrière et il lui caressait la poitrine en l'embrassant dans le cou. Choquée par le rêve qu'elle vient de faire, elle n'y prête pas attention, se lève et rentre chez elle. Le lendemain matin, elle retourne au stade et parle a ses amis qui lui demandent si elle s'était rendue compte qu'il l'avait embrassé durant son sommeil. Alors elle a compris. Le rêve n'en était pas un. Elle est profondément dégoûtée d'elle même. Elle s'en veut de s'être endormie malgré la menace  et de ne pas s'être défendue. Et surtout, elle s'en veut pour son petit copain. Elle culpabilise pour lui. Elle a cette horrible sensation de l'avoir trahie, de l'avoir trompé.

    Elle lui en a parlé, bien sûr et il ne lui en veut absolument pas, il sait bien sûr, que ce n'est pas de sa faute. Mais elle se sent si mal de ne pas avoir réagis, de ne pas lui avoir collé trois beignes, a ce connard! Elle lui avait dit NON! N-O-N, c'est pas difficile a comprendre quand même! C'est la deuxième fois! C'est la deuxième fois qu'elle a à subir ça! C'est la deuxième fois qu'elle à honte, qu'elle se sent sale! C'est la deuxième fois qu'elle est trahie et qu'elle est triste! Mais cette fois ci, elle a quelqu'un qui l'aime et qui l'aide avec elle, quelqu'un sur qui elle compte et qui compte beaucoup, plus que tout même pour elle. Et elle a besoin de lui.

    Merci A toi, que j'aime plus que tout au monde<3


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique